INFO

Association Tourangelle des Internes et Chefs de clinique d'ORL

Menu Principal

Identification



Actuellement en ligne

Nous avons 16 invités en ligne
mod_vvisit_counterAujourd'hui59
mod_vvisit_counterCette semaine312
mod_vvisit_counterToujours331453
Accueil >> Otologie >> Anatomie >> Systématisation mastoïdienne
Systématisation mastoïdienne

 

La structure mastoïdienne est variable : pneumatique (vaste cavité aérienne), diploïque (Cellules étroites et spongieuses), pneumatodiploïque ou mixte (la + fréquente) ou éburnée (pathologique ou seul l'antre existe). L'antre qui est la plus grande des cellules est constante, présente à la naissance et constitue un repère fiable de la mastoïdectomie.

Tous les groupes cellulaires creusés dans la portion mastoïdienne de l'os temporal communiquent avec l'antre et sont recouverts d'une muqueuse venue de la caisse du tympan.


TOPOGRAPHIE CELLULAIRE

2 repères : la pointe et le sinus sigmoïde.


  • Groupe antérieur pré sinusien


    1. Couche superficielle


Cellules péri-antrales superficielles

Cellules sous antrales superficielles


    1. Couche profonde


Antre

Cellules sous antrales profondes (traînée intersinusofaciale)


    1. Cellules accessoires

Sus antrales, péri faciales, tympaniques et pétreuses péri-labyrinthiques


  • Groupe postérieur


    1. Présinusien


Cellules intersinusoduremeriennes de Trautmann

Cellules intersinusoantrales


    1. Retrosinusien centré sur la veine émissaire mastoïdienne


  • Groupe de la pointe


A l'origine de la mastoïdite de Bezold fusant dans la gaine du muscle sterno-cléido-mastoïdien.


  • Groupes aberrants


Cellules temporo-zygomatiques (enfant ++)

Cellules occipito-mastoidiennes

Cellules pétreuses

 

 
Accueil >> Otologie >> Anatomie >> Systématisation mastoïdienne
Joomla 1.5 Templates by JoomlaShine.com